lumiro.net
Image default
Business

3 erreurs à ne pas faire quand on lance une entreprise

Notez cet article

Lancer une entreprise c’est comme ériger un empire. Il faut avoir les bonnes bases pour garantir sa pérennité. Comme Rome ne s’est pas faite en un seul jour, on peut supposer qu’une entreprise doit être le fruit d’un long travail de réflexion entre le concept et le lancement. Toutefois, il existe tout de même des erreurs que l’on commet souvent au moment du décollage. Les erreurs d’un débutant auront tout de même des conséquences sur son capital d’investissement. Voici alors les boulettes qu’il faut à tout prix éviter.

Créer une entreprise la tête baissée !

On a tort de penser qu’une création d’entreprise se fait sur un coup de D et qu’il suffit juste d’avoir un fond d’investissement pour que tout fonctionne. Cela demande créativité, mure réflexion et force d’analyse. Créer une entreprise c’est prévoir et planifier mais on doit aussi posséder tous les bagages intellectuels pour pouvoir se démarquer et se détacher des concurrents. La plupart des entrepreneurs omis souvent la phase préliminaire et préfèrent monter tout de suite les échelons. Et pourtant, il faut d’abord imaginer une meilleure stratégie marketing avant de passer à la phase de lancement. Par ailleurs, avoir plein d’idée dans la tête c’est bien mais être visionnaire c’est encore mieux. Face à une concurrence de plus en plus serrée, les consommateurs recherchent souvent l’originalité, un concept qui sort un peu du lot et qui répond à la demande actuelle.

Mal cibler l’audience de son entreprise

L’identification de son audience demeure une étape obligée bien avant même de rédiger un business plan. Son activité doit en effet répondre à l’attente d’un public-cible. Mieux vaut alors se poser les bonnes questions en essayant d’établir le profil parfait de son client. A ce titre, créer un Persona peut se révéler efficace pour mieux fixer les objectifs de son entreprise. Il faut alors renseigner sur son identité : sexe, tranche d’âge, milieu social, profession, passion, localisation, style de vie, etc. Outre le Persona, on peut également s’appuyer sur la thématique de son entreprise. Si on choisit mal son audience, son projet n’atteindra jamais son apogée. Certains novices se vantent de fournir des produits touchant un large public et pourtant, une lingerie par exemple ne concerne uniquement que les femmes. Et même si son activité est dédiée au gente féminine, on doit savoir quelle est la tranche d’âge, est-ce pour des clients entre 20 à 35 ans ou de 35 à 55 ans ? En reconnaissant à l’avance sa clientèle, on s’assure d’adopter la bonne stratégie de communication.

Se lancer sur un marché inconnu

Un entrepreneur novice commet toujours cette erreur en lançant son entreprise sur un marché inconnu. Pour autant, on ne doit pas sous-estimer les pouvoirs d’influence de ses adversaires. On doit toujours réaliser une veille concurrentielle et même d’évaluer ses avantages compétitifs. Le marché doit être étudié avec minutie pour éviter les mauvaises surprises. L’objectif étant d’obtenir du succès, de créer du trafic et se faire connaître par tous les moyens. Même si l’investissement peut s’avérer important, négliger ce détail c’est comme minimiser ses chances de réussite et foncer tout droit à sa perte.

Related posts

Agencement de boulangerie : pourquoi y apporter une attention particulière ?

Claude

Combattre les acariens avec une literie adaptée et de bons gestes

Claude

Externaliser la saisie de factures pour faire des économies et gagner du temps

Claude

Comment acheter une urne funéraire

Claude

Est-ce utile d’investir en référencement payant en plus du SEO ?

Claude

L’intérêt de l’usage des vaisselles biodégradables pour l’environnement

Claude