lumiro.net
Image default
Business

L’intérêt de l’usage des vaisselles biodégradables pour l’environnement

Notez cet article

La vaisselle et les gobelets en plastique génèrent beaucoup de déchets. Deux solutions se présentent à nous : la vaisselle réutilisable et la vaisselle jetable biodégradable.

Le plastique non biodégradable, une véritable calamité latente pour l’environnement

Les couverts, les assiettes, les sacs et autres déchets en plastique que nous laissons traîner dans la nature contaminent le sol, les océans, les rivières et les nappes phréatiques. Ils tuent également les poissons et les oiseaux, et même les mammifères qui les ingèrent. Leur impact sur la biodiversité est effroyable : chaque année, on récence 1,5 million d’animaux morts à cause du plastique. Toutefois, l’espoir est permis, car des entreprises apportent une solution alternative au plastique en utilisant des polymères d’origine végétale.

Par ailleurs, plusieurs expériences ont montré qu’il est possible d’utiliser des gobelets et vaisselles en plastique réutilisable sans nuire à l’environnement. Grace à leur réutilisation, leur coût est amorti, même s’ils doivent être lavés. Cependant, les ustensiles jetables peuvent faire jeu égal avec les ustensiles réutilisables s’ils sont recyclés et s’ils ont un taux de récupération élevé. En tous cas, en termes d’impact environnemental, c’est le coût de l’usage unique qui prime sur la matière utilisée.

La fin de l’ère plastique pour bientôt ?

Des entreprises sensibilisent les consommateurs à l’utilisation de la vaisselle jetable écologique et non polluante. Tout le monde y trouve son compte, car l’utilisation de matière première renouvelable limite les effets des gaz à effet de serre et contribue par conséquent à réduire le bilan carbone. Des recherches ont permis de conclure que le maïs, la betterave, la canne à sucre, la pomme de terre, le bois ou le bambou peuvent être transformés en bioplastique. Utilisé dans la fabrication des assiettes, des verres, des nappes ou encore les moules de cuisson, ce plastique écologique est parfaitement recyclable, biodégradable et compostable.

En 2011, un entrepreneur indien a inventé la cuillère comestible. L’ustensile est fabriqué à partir de farine de graines de millet, de riz et d’une variété de blé sélectionnée pour sa capacité nutritive. La matière ne contient ni organisme génétiquement modifié (OGM) ni conservateur, et convient à ceux qui ont adopté une alimentation vegan. D’autres objets révolutionnaires comme les assiettes biodégradables ont fait leur apparition sur le marché. Imaginée par le physicien français Raphaël Haumont, la canette de soda qui se mange après utilisation reporte l’adhésion de ceux qui l’ont testée. Mais il reste deux défis de taille : la production de ces objets à grande échelle et le changement de comportement des consommateurs.

Related posts

Comment se faire aider pour sa déclaration d’impôts ?

Claude

Externaliser la saisie de factures pour faire des économies et gagner du temps

Claude

Comment assurer la sécurité d’accès de vos bâtiments ?

Claude

Connaitre les bases pour planifier une campagne de recrutement réussie

Tamby

Est-ce utile d’investir en référencement payant en plus du SEO ?

Claude

Agencement de boulangerie : pourquoi y apporter une attention particulière ?

Claude